Le site officiel de TELT a changé : à partir d’août 2022, telt-sas.com devient telt.eu. Si vous rencontrez des problèmes ou avez besoin d’aide, veuillez nous contacter.

231011_C08_StJulienMontdenis_Descenderie©scaled-MOUREAUX_HD__TRE3450
231011_C08_StJulienMontdenis_Descenderie©scaled-MOUREAUX_HD__TRE3450

Une année de creusement du tunnel de base à Saint-Julien-Montdenis

Une année du creusement du tunnel de base depuis l’entrée dans la montagne à Saint-Julien-Montdenis qui, sur ce tronçon de 3 km jusqu’à Saint-Martin-la-Porte, est réalisé selon la méthode traditionnelle.

Depuis le premier coup de pioche”, le 8 décembre 2022, 419 mètres du premier tube et 393 mètres du second ont été creusés. Le 14 octobre, le premier rameau reliant les deux tubes du tunnel de base du Mont-Cenis a été réalisé. Sur ce premier tronçon, un total de 11 rameaux seront réalisées entre les deux tubes. Le premier est le plus court, avec une longueur de 8,4 mètres, tandis que les deux tubes du tunnel s’éloignent progressivement à mesure que l’on avance dans la montagne, jusqu’à atteindre une distance maximale d’environ 40 mètres. Parallèlement, à l’extérieur, l’assemblage du convoyeur à bandes de 105 m de portée, suspendu au-dessus de l’Arc, qui reliera le chantier au site de dépôt provisoire de Plan des Epines, permettant ainsi le transport des matériaux sans l’utilisation de camions, est également en cours.

Au total, les 35 premiers kilomètres d’excavation du réseau complexe de 162 km de tunnels, galeries, puits et cavernes qui constituent le tracé du tunnel de base du Mont-Cenis ont été réalisés.

À Saint-Martin-la-Porte, en novembre, la galerie logistique ouest, qui relie la plateforme extérieure à la deuxième branche de la descenderie, et la deuxième galerie logistique située au pied de cette même descenderie, ont été achevées. Cette infrastructure sera utilisée pour accueillir les bandes transporteuses qui permettront d’évacuer les matériaux de creusement directement du souterrain vers les sites de valorisation et de dépôt, en évitant toute manipulation depuis l’entrée de la descenderie de La Praz. En souterrain, le creusement de la grande caverne technique transversale au pied de la descenderie se poursuit. Fin novembre, le troisième tunnelier de ce chantier a été livré à l’usine Herrenknecht de Schwanau. Les trois tunneliers jumeaux, de couleur vert TELT, rouge Savoie et bleu Europe, sont destinées à achever le creusement des deux tubes du tunnel de base entre Saint-Martin-la-Porte, La Praz et Modane.

En se dirigeant vers l’Italie sur la plateforme d’Avrieux, en novembre, l’assemblage de la Raise Boring Machine pour la réalisation du troisième des quatre puits de ventilation du tunnel de base, des galeries verticales de 500 mètres de profondeur, a commencé. En souterrain, au pied de la descenderie de Villarodin-Bourget/Modane, deux fronts de progression en traditionnel sont actifs. En novembre, le creusement du sommet des deux cavernes de montage des tunneliers qui creuseront près de 20 km en direction de l’Italie a été achevé. En attendant l’arrivée des tunneliers, le millième tir à l’explosif a été réalisé le 30 novembre, pour un total de 3 157 mètres de galeries creusées dans le complexe réseau qui constitue l’aire de sécurité souterraine de Modane.

À l’extérieur, sur le chantier de la route de contournement de Modane, le nouveau pont sur le torrent Saint-Antoine a été ouvert à la circulation début novembre, tandis que, le creusement du petit tunnel routier depuis l’entrée de la vallée se poursuit.

Au-delà de la frontière, à Salbertrand, les opérations de retrait des matériaux abandonnés dans la dernière portion du site qui devra ensuite accueillir la zone de traitement des matériaux de creusement provenant des travaux du tunnel de base se poursuivent.

En novembre, le chantier pour la construction des niches de retournement destinées aux véhicules à l’intérieur du tunnel de la Maddalena a été achevé. En décembre, un nouveau groupement (Itinera, Ghella et Spie Batignolles) prendra le relais pour creuser le tronçon italien du tunnel de base du Mont-Cenis. Parallèlement, un chantier en plein air, géré par SITAF, est actif pour la construction d’une nouvelle jonction sur l’autoroute A32, permettant le déplacement des véhicules de chantier sans perturber la circulation locale.

Enfin, à San Didero, la construction du nouvel autoport au service de la vallée se poursuit sous la gestion de SITAF. Les travaux comprennent le prolongement des passages souterrains pour l’agrandissement de la plateforme autoroutière, ainsi que la construction des nouvelles structures du Poste de Contrôle Centralisé et de la Station-Service Zone Carburant, en plus des travaux de fondations pour les ponts.

Les articles pertinents