Le site officiel de TELT a changé : à partir d’août 2022, telt-sas.com devient telt.eu. Si vous rencontrez des problèmes ou avez besoin d’aide, veuillez nous contacter.

niches d'échange
niches d'échange

Chiomonte 2021, un chantier en transformation

Le chantier de Chiomonte devient le site italien pour le creusement de la section italienne du tunnel de base Lyon-Turin.
Au cœur de la montagne, le creusement des niches de retournement se poursuit dans le tunnel de la Maddalena, qui se transformera ensuite en voie d’accès et de ventilation au tunnel principal. À l’extérieur, TELT a terminé les travaux d’élargissement du chantier, qui s’étend désormais sur 12 hectares, et Sitaf (le gestionnaire italien du tunnel du Fréjus) a réalisé les ouvrages préliminaires pour le nouvel échangeur d’accès au chantier sur l’A32 Turin-Bardonecchia et a attribué les travaux. En Parallèle IREN, dans le cadre d’une opération de démantèlement de la ligne électrique entre Chiomonte et Susa, a retiré certains pylônes qui se trouvaient dans la zone du chantier.

Les niches dans le tunnel de La Maddalena

Les 22 niches sont construites par le groupement d’entreprises dirigé par Webuild dans le tunnel de 7 km en tant que zone de transit pour permettre l’échange et la manœuvre des engins de chantier. Construites tous les 400 m tout au long de la galerie de reconnaissance, de 30 à 40 mètres de long et de 3 mètres de profondeur. Elles sont creusées en méthode traditionnelle, avec l’utilisation d’explosifs : chaque “tir” (la détonation effectuée dans le tunnel) est planifié et géré par des professionnels en toute sécurité. Les matériaux d’excavation sont broyés sur place et réutilisés pour réaliser le revêtement routier du tunnel, simultanément à l’excavation des niches jusqu’à la profondeur de 7 km du tunnel. Avant le lancement des travaux, une opération complémentaire de sondage souterrain a été réalisée sur les 4 premiers kilomètres du tunnel, qui a exclu la présence de fibres d’amiante dans la roche où sont creusées les niches. Une deuxième opération de sondages est en cours sur les 3 derniers kilomètres du tunnel jusqu’au niveau de la dernière niche. Parallèlement, un suivi environnemental est effectué dans toute la zone dans le cadre du système intégré de contrôle environnemental envisagé pour tous les chantiers sur les différentes composantes (air, sol, eau, etc.).

Le nouvel échangeur sur l’A32

Sitaf, le concessionnaire autoroutier de l’A32 Turin-Bardonecchia après avoir effectué quelques ouvrages préliminaires, a attribué les travaux du nouvel échangeur de Chiomonte, qui démarreront dans les prochains mois. Pour assurer la sécurité des ouvriers et des visiteurs dans la partie du chantier sous l’autoroute, des barrières ont été installées sur le viaduc. Il s’agit de filets en acier de 4 mètres de haut, également utilisés en Formule 1 et certifiés par la FIA, qui, lors des essais sur piste, ont retenu un véhicule roulant à 130 km/h. La nouvelle jonction sur l’A32 sera utilisée pour déplacer les engins de chantier, qui ne circuleront que sur l’autoroute sans interférer avec le réseau routier local, et pourront ainsi rester au service du territoire.

Le démontage des pylônes haute tension

En juin 2021, des opérations ont été réalisées pour enlever les pylônes de la ligne électrique aérienne à 50 kV d’Iren Energia qui relie les centrales hydroélectriques de Chiomonte et de Susa, récemment rénovées et gérées par Valle Dora Energia. Les pylônes ont été réduits à environ la moitié de leur hauteur et retirés par hélicoptère. Les travaux font partie d’un plan visant à améliorer l’efficacité du réseau électrique dans la vallée de Suse et à restaurer le paysage après l’enfouissement des lignes électriques. Le retrait des pylônes a également pour but de faciliter les travaux du Lyon-Turin : 7 des 41 pylônes retirés se trouvaient dans la zone du chantier de Chiomonte.  

Les articles pertinents