Le site officiel de TELT a changé : à partir d’août 2022, telt-sas.com devient telt.eu. Si vous rencontrez des problèmes ou avez besoin d’aide, veuillez nous contacter.

TELT_CO6-7_HK_970723_TBM_02446
TELT_CO6-7_HK_970723_TBM_02446

Le premier tunnelier de TELT a été dévoilé !

C’est à l’usine d’Herrenknecht en Allemagne qu’a été dévoilé le premier des sept tunneliers qui achèveront le percement des deux tubes de 57,5 km de long du tunnel de base du Mont-Cenis, l’ouvrage principal de la nouvelle ligne ferroviaire de transport de fret et de passagers Lyon-Turin.

Le tunnelier, d’une longueur de 180 mètres et d’un diamètre de 10,4 mètres, a été officiellement remis ce matin au groupement d’entreprises franco-italien CO 6-7 – composé de VINCI Construction Grands Projets (mandataire), Webuild, Dodin Campenon Bernard et Campenon Bernard Centre Est.

Ce tunnelier permettra de construire les 8,4 km reliant La Praz à Modane. Toujours pour CO 6-7, deux autres tunneliers sont en construction.

Étaient également présents à la cérémonie de réception, les dirigeants de TELT, le promoteur public franco-italien chargé de l’exécution des travaux, les dirigeants du groupement de maitrise d’œuvre SETEC / Systra / Italferr et PINI group ainsi que des représentants de la DG Move et de CINEA, qui gère les programmes européenne en matière de décarbonation et de croissance durable. La livraison de ce tunnelier est l’un des jalons des accords de financement entre la France, l’Italie et l’UE.

Le tunnelier

La conception, la fabrication et l’assemblage, réalisés en 10 mois dans l’usine Herrenknecht de Schwanau, dans le Bade-Wurtemberg, ont impliqué de nombreuses entreprises européennes dont une dizaine en France et en Italie.

Le tunnelier affiche des chiffres impressionnants, à la hauteur de sa mission : une puissance de 8 100 kilowatts, un poids de 2 300 tonnes et une tête dotée de 61 molettes, c’est-à-dire les “dents” qui broient la roche au fur et à mesure qu’elle progresse dans la montagne. Immédiatement après le passage de la tête, le tunnelier recouvre la roche de la galerie en posant les anneaux : 8 segments (voussoirs) en béton armé qui garantissent une stabilité maximale du tunnel où circuleront les trains entre la France et l’Italie. Une véritable usine itinérante qui comprend 10 remorques et qui permet d’acheminer la roche extraite vers la surface via un convoyeur.

Dans les prochains mois, le tunnelier sera démonté et transporté par 130 convois spéciaux de l’usine de Herrenknecht jusqu’à la plateforme de La Praz où il sera réassemblé au cœur de la montagne, d’où il creusera en direction de l’Italie.

Les articles pertinents
Actualités

Deuil sur le chantier CO 7

Un technicien responsable du laboratoire de béton, a perdu la vie sur la plateforme de Saint-Martin-la-Porte.