Le site officiel de TELT a changé : à partir d’août 2022, telt-sas.com devient telt.eu. Si vous rencontrez des problèmes ou avez besoin d’aide, veuillez nous contacter.

breakthrough Saint-Martin-la-Porte
breakthrough Saint-Martin-la-Porte

10,5 km du tunnel de base côté français achevés

Jeudi 28 avril, à Saint-Martin-la-Porte, le creusement des 10,5 premiers kilomètres du tunnel de base s’est achevé. Vers 11h00, les ouvriers ont percé la dernière paroi rocheuse reliant les 9 km creusés par le tunnelier Federica aux 1,5 km creusé en méthode traditionnelle dans l’une des zones les plus délicates de la montagne entre la France et l’Italie, due à la présence d’une longue faille carbonifère.

Il s’agit du deuxième chantier du projet qui s’achève dans le respect des délais et du budget, après la construction du portail d’entrée à Saint-Julien-Montdenis, terminée à l’automne 2021. En parallèle, les travaux attribués en juillet dernier pour poursuivre la section française du tunnel dans laquelle passeront les trains, ont débuté.

Mission-S

Cette étape coïncide avec la Journée mondiale de la sécurité au travail, que TELT a choisi pour présenter Mission-S (Mission Sécurité), le programme qui, avec les entreprises travaillant sur les chantiers, renforce l’encadrement de la sécurité des travailleurs de la section transfrontalière.

Au cours des prochaines années, plus de 4 000 personnes travailleront sur les chantiers de l’ouvrage. Il est donc essentiel de mettre en place, dès maintenant, une stratégie de sécurité rigoureuse impliquant tous les niveaux de la chaîne de production. La sécurité ne peut être totalement garantie que si elle est conçue comme une responsabilité partagée, à laquelle chacun doit contribuer.

La barre est placée haut : réduire au minimum les accidents du travail et éliminer les accidents graves et mortels. Un objectif ambitieux mais réalisable. L’histoire montre que les conditions de travail se sont progressivement améliorées au cours des deux derniers siècles, grâce aux innovations technologiques et sociales, aux découvertes médicales et sanitaires et à la prise de conscience de l’importance de la vie et de la santé. Cela a également été le cas pour les travailleurs en souterrain, pour lesquels le développement des technologies au cours des XIXe et XXe siècles a été fondamental. Les chiffres montrent qu’aujourd’hui l’objectif de la mortalité zéro est réalisable.

Le programme a été présenté à un public de plus de 100 personnes. Le directeur général de TELT, Mario Virano, a ouvert les travaux, avant la présentation des résultats des travaux réalisés par le groupement dirigé par Spie Batignolles (comprenant Eiffage Génie civil, Ghella SpA, CMC di Ravenna, Cogeis SpA). Les dirigeants du promoteur public ont ensuite illustré le programme Mission-S, tandis que les entreprises travaillant en Italie et en France ont fait part des innovations mises en œuvre pour la sécurité des tunnels sur les chantiers : Webuild-CSC Costruzioni (Vinci Constructions France TP, CSC Entreprise de Constructions, Dodin Campenon Bernard) qui réalise les niches de la galerie Maddalena de Chiomonte, le groupe LYTO (VINCI Construction Grands Projets, Dodin Campenon Bernard, VINCI Construction France, Webuild e Bergteamet) en charge de la réalisation des puits de ventilation d’Avrieux et de la section du tunnel de base entre Saint-Martin-la-Porte et Modane, et le groupement dirigé par Implenia (Implenia Suisse / Implenia France / NGE / Itinera / Rizzani de Eccher) qui travaille sur la section du tunnel de base entre le portail d’entrée de Saint-Julien-Montdenis et Saint-Martin-la- Porte. Les responsables de la Carsat (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé Au Travail) et de l’Unité de sécurité au travail de l’OIT ont également pris la parole.

Les articles pertinents