Le site officiel de TELT a changé : à partir d’août 2022, telt-sas.com devient telt.eu. Si vous rencontrez des problèmes ou avez besoin d’aide, veuillez nous contacter.

grafico-lavoratori-chiomonte
grafico-lavoratori-chiomonte

TELT rencontre les syndicats

Travailler ensemble pour l’emploi local

TELT a rencontré les syndicats du bâtiment de la Cgil (Confédération générale italienne du travail), de la Cisl (Confédération italienne des syndicats du travail) et de l’Uil (Union italienne du travail) afin d’avoir un aperçu de la situation des travaux en France et en Italie et de faire un point sur les procédures antimafia à appliquer aux chantiers et sur les retombées en termes d’emploi.
Les chiffres indiquent que la moitié des entreprises impliquées sur le chantier de Chiomonte sont des entreprises locales. En ce qui concerne la composition des 170 salariés du chantier de la galerie de reconnaissance de La Maddalena, 55% proviennent du territoire (34 % du Val de Suse et 21% de la zone de Turin), 16% du Piémont, le reste étant réparti entre l’Italie (25%) et l’étranger (4%). Après un parcours d’évolution en interne,  le chef de chantier, un chef de logistique en tunnel sur trois et un chef d’équipe sur cinq proviennent du Val de Suse. Selon les données mises à jour le 31 mars 2016, 35,8 millions d’euros de travaux ont été attribués à des entreprises locales du Val de Suse et de la province de Turin, soit 47% du total. Parallèlement à Saint-Martin-La-Porte sur 411 salariés 43% sont « Maurianais », 13 % proviennent de la région Rhône-Alpes, 5%de la Savoie, 30% du reste de la France et 9% de l’étranger. Les organisations syndicales et les entreprises cherchent à maintenir cette tendance du recours à l’emploi local, en développant des pratiques vertueuses qui peuvent aussi aider à l’accroître.
A terme, on estime qu’entre la France et l’Italie, au cours des 10 années de travaux, 3.000 salariés seront employés en direct contre 6.000 emplois indirects, ce qui représente 3 millions de nuitées et 10 millions de repas servis.
En conclusion de cette rencontre, un programme de rencontres périodiques de suivi a été défini. TELT a entendu la demande des organisations syndicales  de poursuivre dans la lignée de ces échanges, également pour les travaux à venir, en maximisant les retombées pour l’emploi sur le territoire et en impliquant aussi les institutions locales. TELT a également confirmé sa volonté de créer des synergies pour le développement d’un plan commun dans l’attente du lancement des travaux définitifs.

Les articles pertinents