Le site officiel de TELT a changé : à partir d’août 2022, telt-sas.com devient telt.eu. Si vous rencontrez des problèmes ou avez besoin d’aide, veuillez nous contacter.

traifiori del frejus
traifiori del frejus

Fréjus 150 : un manteau de marguerites sur le monument

Un manteau de marguerites sur la pyramide de rochers dans laquelle sont enfermés sept Titans, symboles de la force et de la dureté de la nature, penchés vers le Génie du progrès qui, au sommet, tient un bouquet de fleurs d’une main et en lance une de l’autre.

Le projet TRAIFIORI DEL FREJUS, conçu par l’artiste turinois Richi Ferrero en collaboration avec Carmelo Giammello, réinterprète le progrès dans une perspective contemporaine, évoquant la pacification entre la technologie et la nature nécessaire afin de fournir des œuvres durables à l’avenir. Le soir, les plus de 15 000 marguerites changent de couleur grâce à des jeux de lumière autour de la fontaine et l’on peut entendre, en s’approchant, les sons évocateurs conçus par Roberto “Tax” Farano.

L’installation a été inaugurée par une cérémonie à Piazza Statuto à 22h15 le dimanche 5 septembre à l’occasion de la première étape italienne du Connecting Europe Express, le train promouvant le transport ferroviaire avec des arrêts dans 40 villes européennes. À bord se trouvait également la coordinatrice européenne du corridor méditerranéen, Iveta Radičová, en provenance de Chambéry, qui a été accueillie à Turin par le conseiller régional Andrea Tronzano et la vice-maire de Turin Sonia Schellino.

Les travaux du tunnel du Fréjus ont été décidés en 1857 par le Royaume de Sardaigne sur volonté de Cavour. La nouvelle liaison ferroviaire a été inaugurée par l’État italien dix ans après l’unification, le 17 septembre 1871. Les travaux d’excavation n’ont duré que 14 ans, grâce à l’utilisation massive du système de forage pneumatique que venait de breveter Sommeiller. L’ampleur des changements apportés par le tunnel du Fréjus, le plus ancien tunnel ferroviaire alpin encore en service, est énorme : il représentait un défi titanesque d’un point de vue technique et financier et sa réalisation témoigne des compétences et de l’esprit humain de l’époque.

En souvenir de cette entreprise, le monument de la Piazza Statuto, réalisé avec des pierres provenant du creusement du tunnel, porte les noms des ingénieurs qui ont planifié et dirigé les travaux du tunnel : “Sommeiller, Grattoni, Grandis”. L’œuvre, conçue par le comte Marcello Panissera di Veglio, président de l’Accademia delle Belle Arti di Torino, a été voulue et financée par toutes les sociétés ouvrières d’Italie et réalisée sous la direction artistique d’Odoardo Tabacchi et le rôle principal de Luigi Belli. L’installation de Richi Ferrero, qui sera visible jusqu’au 19 septembre, est parrainée par Regione Piemonte et Città di Torino et réalisée en collaboration avec la Soprintendenza Archeologia Belle Arti e Paesaggio di Torino, TELT, GTT, IREN, Accademia Albertina di Belle Arti et le Museo Nazionale del Risorgimento. C’est aussi l’occasion de lancer un appel en faveur d’une restauration urgente du monument.

Les articles pertinents